Ne dites pas à ma mère que je suis voyante, elle me croit libraire à Vancouver – Eileen Cook

Résumé : Ce n’est pas en mélangeant les chaussettes de son ex que Sophie a une chance de le faire revenir à la maison ! Pourtant, cachée dans la buanderie, elle comprend que sa rivale, Mélanie, croit à l’astrologie. Elle s’improvise voyante pour faire rompre les tourtereaux mais elle est vite dépassée par ses talents, car elle sait avant tout écouter les autres et leur dire ce qu’ils ont envie d’entendre.

 

Ma critique : Pour ce livre je me suis laissée tenter parle titre, que j’ai trouvé plutôt amusant… bien qu’un peu long ! Le résumé m’a faite sourire aussi, du coup je n’ai pas résisté et j’ai acheté le roman. Et je dois dire que je l’ai dévoré ! J’ai beaucoup ris en suivant les aventures de Sophie Kintock, l’auteure est vraiment capable de trouver des métaphores très très drôles et qu’on retient plutôt bien !

Un roman de chick-litt, un vrai : de l’amour, de la vengeance, de la meilleure amie, du mariage et… de l’annulation de mariage ! On sait d’avance que l’histoire finira bien et évidemment on connait les deux personnages qui finiront heureux pour toujours dès les premiers chapitres. Mais malgré ça je me suis laissé transporter par les pérégrinations de Sophie, cette libraire fausse voyante partie à la reconquête de son ex. Evidemment on ne peut pas dire que ça soit très « cérébral », mais finalement se poser le cerveau le soir avant d’aller se coucher (ou ailleurs et à une autre heure) c’est plutôt pas mal !

L’héroïne est plutôt attachante, son humour est décapant et foudroyant et sa façon de foncer dans la vie est vraiment agréable. Par contre, même si la meilleure amie parait parfois énervante, j’aimerai avoir certaines de ses capacités… Sophie cherche à reconquérir Doug, son ex et de là, je m’attendais à ce qu’il soit quelqu’un de bien pour qu’elle lui court derrière ainsi… et au final il s’avère être une véritable horreur, tout comme sa famille d’ailleurs. Tout le contraire de Nick, qu’on aime dès sa première rencontre avec Sophie dans la laverie.

C’est vraiment un roman qui permet de se reposer les neurones et permet aux filles de rêver un peu au Véritable Prince Charmant… Et une petite mention spéciale pour les horoscopes malicieux au début de chaque chapitre… Qui n’a jamais espéré qu’un horoscope s’avère vrai… ?

Un extrait :

Pour commencer, je tiens à apporter une précision essentielle : j’ai une excellente raison de pénétrer par effraction dans l’immeuble de mon petit ami. Sur un plan strictement légal, ce motif ne serait sans doute pas considéré comme recevable. C’est entendu, ce n’est pas comme si un incendie soudain avait piégé des enfants ou des chiots dans le bâtiment, par exemple. Rien d’aussi dramatique. Mais mon existence entière vacille au bord du gouffre, et cette situation est bien assez atroce pour exiger une intervention urgente.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :