Archives mensuelles : mai 2009

L’Eurovision… c’est fait!

Ah… la soirée tant attendue de l’Eurovision 2009 est passée… Non sans mal…
Hier soir, donc, l’Ingrat et moi avons mis France 3 et écouté les commentaires de Julien Courbet et Cyril Hanouna, qui, il faut l’avouer, étaient quand même assez drôles. On retiendra notamment le « Mr. De Carolis est prié de déplacer sa kangoo » ou encore le « sms de Jean-Pierre Foucault : Moi je vote pour Marie Myriam » et les commentaires sur les divers présentateurs pendant les résultats…

Evidemment Patricia Kaas n’a pas gagné, mais en même temps avec une chanson suicidaire et une mise en scène aussi farfelue que celle mise en place, on ne pouvait pas croire une seule seconde qu’on allait gagner… A moins que ça ne soit la petite chorégraphie finale qui ait tout fait s’écrouler…

On notera aussi la SU-PER-BE prestation de la portugaise dansante, avec ses musiciens dansants dont le type aux claviers et son déhanché très sexy ainsi que celui à l’ukulélé aux grandes oreilles…
Il faut aussi saluer la magnifique robe immaculée de la chanteuse suédoise et la chorégraphie très… particulière… à base d’agrafeuse géante du grec Sakis Rouvas, qui ne chantait pas (et on le comprend…!)

[« Sakis Rouvas qui veut dire en Français Julien? Euh… Je ne sais pas… Jean Roucas?]

La chanson et la chorégraphie de l’Azerbaïdjan étaient assez… envoutants… Tout comme celle des succulents moldaves : la chanteuse était engoncée dans une sorte de robe verte qui lui donnait un faux-air d’elfe. Mais ce qu’il ne fallait surtout pas rater, c’était les cinq danseurs qui se sont lancés dans une chorégraphie extrêmement travaillée et recherchée, surtout celui du fond, avec son bâton à la façon Gandalf.
Je ne peux évidemment pas passer sur LA prestation qui a fait que l’Ingrat et moi-même avons sacrifié notre samedi soir : l’Allemagne. Je tiens à préciser que nous n’avons pas regardé l’Eurovision pour admirer le pantalon à paillettes façon William Carnimolla {Belle Toute Nue} mais bien pour admirer la belle Dita Von Teese venue supporter le pauvre allemand. Les caméramens n’ont pas vraiment bien filmé la belle et nous étions déçus… mais elle était là!
Enfin on peut noter que cette soirée était placée sous le signe du beau gosse imberbe et de la grosse bombasse blonde à gros seins. A part l’anglaise qui était brune (et qui en a profité pour chanter toutes dents dehors…). Forcément Patricia faisait tâche. Quoi que…

Pour ceux qui voudraient voir la chanson du gagnant, c’est à vos risques et périls… Vous risquez de vous brûler les yeux à cause de sa gueule d’ange imberbe et de son sourire niais, des trois danseurs volés aux Moldaves et des deux créatures étranges qui faisaient office de chœurs. Vous risquez aussi de perdre l’usage de vos oreilles à cause de la chanson… Ah oui, une dernière chose… Observez bien l’archet du violon… Y’a comme un hic!


Du fanmix et des nouvelles!

Bon, ben, le mariage est passé, j’ai eu mal aux pieds dans mes escarpins mais bon, ça n’avait rien de très grave. Ma robe a tenu toute la soirée sans aucune tâche… ET moi j’ai réussi à surpasser ma timidité pour rencontrer de nouveaux gens ma foi fort sympathiques.
Je suis aussi retournée au cinéma, étant une (petite) fan de Bénabar, j’étais curieuse de sa performance d’acteur. Et je n’ai pas été déçue, j’avoue avoir bien rit! Et ce même si je déteste plus que tout Franck Dubosc, lui-même n’a pas été si mauvais et il était un peu en retrait. Certains gags sont évidemment un peu faciles, mais d’autres sont inattendus et j’ai franchement rigolé devant l’auto-dérision dont fait preuve Dubosc! Enfin, si vous en avez le temps (et l’argent), n’hésitez pas, c’est un bon moment à passer!Sinon, la fac est encore et toujours bloquée… On doit re-voter lundi à bulletin secret puisqu’il y a eu fraude lors du vote d’hier. Alors, soit on reprend les cours et on passe les examens fin juin, soit on est en autonomie et on passe les examens au mois de septembre. J’avoue que la seconde solution n’est pas pour me déplaire, je n’ai pas vraiment envie de passer directement des bancs de la fac au boulot d’été sans aucune autre transition que six heures de train! On verra bien…

Et enfin, j’ai fait le tour de mes blogs favoris hier après-midi (ça faisait longtemps que ça n’était pas arrivé alors du coup ça a pris du temps…) et j’ai découvert les « fanmix ». Je ne sais pas si vous connaissez le principe, alors je vais l’expliquer vite fait :

  • Il faut choisir un sujet, comme un personnage de série que vous aimez tout particulièrement, cernez son caractère, les moments phares de la série, les évènements qui lui sont propres.
  • Utiliser des morceaux liés à la série ou au film n’est en rien obligatoire, mais ça peut permettre de mieux entrer dans le personnage.
  • Créez votre playlist selon ce que vous avez pu noter sur votre personnage. Si vous avez trop de morceaux, rien de bien grave, refaite une sélection plus « pointue » à la fin.
  • Ensuite vient le livret. Là, le champ est libre, vous pouvez choisir la simplicité ou bien être très créatif et y passer du temps! A vous de voir!
  • Publiez et attendez les réactions…
C’est comme ça que je me suis lancée dans l’aventure avec Bree Van de Kamp de Desperate Housewives. Maintenant, soyez indulgents, c’est ma première fois et je ne suis pas forcément parmi les plus douées!

Donc, voici une petite explication du pourquoi du comment :

  • 01 – Thème de Desperate Housewives : Début de la musique, tout ce qu’il y a de plus banal.
  • 02 – To the dancers in the rain : rappelle le fait qu’elle est une épouse aimante et dévouée.
  • 03 – Frozen : montre le fait que malgré ses cheveux de feu, on la considère souvent comme froide et distante.
  • 04 – At least we tried : montre ses diverses histoires d’amour »ratées », d’abord Rex, puis George et enfin Orson.
  • 05 – The quest : montre qu’elle est entièrement dévouée à tout ce qu’elle entreprend.
  • 06 – Falling down : malgré le fait qu’elle est forte, elle a des moments où elle tombe.
  • 07 – Love me do : son amour à la fois pour ses enfants, ses maris et ses amies.
  • O8 – Alabama song : en rappel à ses années d’alcoolisme.
  • 09 – Crucify : en rapport avec sa foi et le fait qu’elle ne se pardonne pas quand elle fait du mal à quelqu’un.
  • 10 – Heart of glass : montre encore une foi son caractère froid et distant.
  • 11 – Help! : pour finir, son appel à l’aide puisqu’elle est quand même un peu désespérée.

Voilà pour les explications du choix des chansons… J’espère que ma playlist vous conviendra!

Découvrez Theme!